Chers amis,

Voici quelques dernières nouvelles du diocèse.

POUR LES FUNERAILLES 

La célébration se fera exclusivement au cimetière, sans passer par l’église. On veillera à respecter les gestes barrières.

- La cérémonie sera brève : Lecture d’un extrait de la Parole de Dieu, rite du dernier adieu avec l’eau bénite utilisée exclusivement par le ministre ordonné ou laïc et rite au cimetière près de la tombe.

- Les prêtres célèbreront en privé à la mémoire du défunt ; la date et heure de cette messe seront communiquées aux familles.

- Annoncer aux familles qu’une messe publique sera célébrée ultérieurement dès que possible.

Dès à présent, réfléchissez aux modalités de cette célébration pour un/des défunt(s) selon les lieux :

une messe publique pour chacun des défunts ou une messe publique unique pour tous les défunts de la période de confinement et d’interdiction des rassemblements.

Pour le temps de la crise sanitaire et dans l’impossibilité de pouvoir célébrer publiquement la Messe à la mémoire d’un défunt, Monseigneur Ravel a décidé la suspension de l’offrande de 120 € jusqu’à nouvel ordre.

En d’autres termes, il ne sera strictement rien demandé aux familles !

Les familles en deuil devront en être informées par les prêtres qui, par ailleurs, informeront les entreprises de pompes funèbres.

Dans les jours qui suivent la mise en terre, le prêtre ou un membre de l’Équipe « funérailles » prendra contact avec les familles en deuil, par téléphone, pour garder le lien et marquer davantage notre soutien.

Dieu nous protège et nous garde !

Bonne semaine.

Albert NOUATI