L’Onction des malades n’est pas seulement le sacrement de ceux qui se trouvent à toute extrémité. Le moment opportun pour la recevoir est déjà venu lorsque le fidèle est gravement malade ou lorsqu’il entre dans la grande vieillesse. Elle peut être réitérée si le malade, qui a reçu l’onction et s’est rétabli, redevient malade ou si, durant la même maladie, son état s’aggrave.

Comment célébrer ce sacrement ?

  • Individuellement : contacter le prêtre de la paroisse, ou l’aumônier de l’hôpital si le malade est hospitalisé. Ceux-ci se rendront auprès du malade. La présence de membres de la famille est souhaitée.
  • En communauté : la Communauté de paroisses organise tous les ans une célébration communautaire à l’intention des personnes concernées, dans l’une des églises de la Communauté.

Y a-t-il une préparation ?

Lorsque le sacrement est sollicité individuellement par la famille d’un malade, il est bon de recueillir l’accord de l’intéressé s’il est en état de le donner.
Il n’y a pas de rencontre préparatoire. Le sacrement est conféré dans le cadre d’une célébration de prière à la maison, ou dans le cadre d’une messe à l’église.